FAQFAQ S’enregistrerS’enregistrer
RechercherRechercher ProfilProfil
MembresMembres Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés
GroupesGroupes ConnexionConnexion
TIR Sportif TIR de Loisir.
TIR récréatif, TIR Sportif, RECHARGEMENT
 

Natif Américain qui on servi dans la WW2

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TIR Sportif TIR de Loisir. Index du Forum -> Armes de Jet et Outil coupant -> Amérindien
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mato Wanartaka
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2008

Messages: 9 151
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 07:15:25 (2015)    Sujet du message: Natif Américain qui on servi dans la WW2 Répondre en citant

http://www.warhistoryonline.com/war-articles/tommy-prince-a-native-american…

   

_________________
Kicking Bear est mort le 28 mai 1904 et fut enterré au voisinage de Manderson dans le Dakota du Sud.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 07:15:25 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Janvier
Expert
Expert

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012

Messages: 1 395
MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 08:20:56 (2015)    Sujet du message: Natif Américain qui on servi dans la WW2 Répondre en citant

super mec, les bérets vert  Okay
_________________
Janvier


Revenir en haut
Mato Wanartaka
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2008

Messages: 9 151
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 08:40:50 (2015)    Sujet du message: Natif Américain qui on servi dans la WW2 Répondre en citant

et pour ceux qui on lu le texte

décédé Novembre 1977, à l'âge de 62.He laissé un héritage vivant comme l'un des soldats indiens autochtones les plus décorés de la Seconde Guerre mondiale. Okay

petit passage que j'ai relevé, ce déguiser en fermier et ce pointer en ligne ennemis pour réparer le câble coupé de liaison communication
il fallait avoir de grosse cou..

_________________
Kicking Bear est mort le 28 mai 1904 et fut enterré au voisinage de Manderson dans le Dakota du Sud.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Janvier
Expert
Expert

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012

Messages: 1 395
MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 08:52:45 (2015)    Sujet du message: Natif Américain qui on servi dans la WW2 Répondre en citant

j'ai lu le texte qui est très intéressant, très bon aussi quand il va dans des camps allemand pour en égorger quelque uns Okay Okay Okay
_________________
Janvier


Revenir en haut
p7m13_2
Expert
Expert

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014

Messages: 810
Masculin
MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 09:00:00 (2015)    Sujet du message: Natif Américain qui on servi dans la WW2 Répondre en citant

les soldats américains qui ont eu (et de très loin car pour les autres on faisait bien attention de minimiser les pertes) le taux de décès les plus élevés sont tout simplement ceux qui étaient au contact direct de l'ennemi c'est à dire les hommes radio :
. les Navajo dans le Pacifique: ils ne comprenaient pas le Japonais mais émettaient en clair (en Navajo imagé) des messages non codés (immédiatement compris au bout de la ligne) et incompréhensibles de l'adversaire
. les sino américains dans le Pacifique (Japonais ou descendants de Japonais, naturalisés Américain et conservés pendant plusieurs années -malgré les demandes répétées du Général Doublas Mac Arthur- dans des camps de concentration): ils comprenaient parfaitement le Japonais non codé
. les Comanche pendant la très longue campagne d'Italie: ils ne comprenaient rien à l'italien ou l'allemand mais émettaient en clair (en Comanche) des messages non codés, d'où gain de temps à des moments critiques. Sur la ligne Gustav, les troupes de Kesselring ont tenu très longtemps, jusqu'au contournement du Mont Cassin par les troupes du général Juin

Ces 3 sortes de troupe ont eu des taux de mortalité tournant aux alentours des 50 % alors que globalement le taux de mortalité américain est le plus faible de tous les belligérants
_________________
kolayapi na wicaka


Revenir en haut
p7m13_2
Expert
Expert

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2014

Messages: 810
Masculin
MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 09:22:36 (2015)    Sujet du message: Natif Américain qui on servi dans la WW2 Répondre en citant

wikipedia :
Philip Johnston, ingénieur civil de Los Angeles, proposa l'utilisation du Navajo pour le Corps des Marines au début de la Seconde Guerre mondiale. Johnston, vétéran de la Première Guerre mondiale, grandit dans la réserve Navajo, il était le fils d'un missionnaire envoyé chez les Navajo. Il était l'un des rares non-Navajos qui parlaient leur langue couramment. Parce que le navajo a une grammaire complexe, il n'est que difficilement intelligible, même pour ceux qui comprennent des langues proches, de la famille Na-dene. De plus, le navajo était à l'époque une langue non écrite. Johnston s'aperçut que le navajo répondait à l'exigence militaire pour créer un code indéchiffrable. Le navajo est parlé uniquement sur les terres du Sud Ouest, de plus sa syntaxe et ses sonorités, sans parler de ses dialectes, sont inintelligibles à quiconque ne possédant pas une grande connaissance de cette langue. On estime que lors du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, moins de 30 non-Navajos pouvaient comprendre la langue.
Au début de 1942, Johnston eut un entretien avec le général Vogel et le général commandant le Corps amphibie de la flotte du Pacifique. Johnston organisa des tests dans des conditions de combat simulés qui démontrèrent que les Navajo pouvaient coder, transmettre et décoder un message de trois lignes en anglais en 20 secondes, contre 30 minutes pour les machines de l'époque. L'idée fut acceptée, Vogel recommanda que les Marines recrutent 200 Navajo. Les 29 premières recrues navajo incorporèrent le camp d'entraînement en mai 1942. Ce premier groupe créa ensuite le code navajo au camp Pendleton en Californie. Le code navajo fut officiellement développé et modélisé sur le même alphabet phonétique que celui de la marine et de l'armée américaine. Comme il fut constaté que dire lettre par lettre l'orthographe phonétique pour les termes militaires — en combat — mettait trop de temps, certains termes, concepts, tactiques et instruments de guerre ont eu des nomenclatures descriptives uniquement en navajo (« pomme de terre » pour grenade à main, « tortue » pour char, par exemple). 
Un dictionnaire fut conçu pour enseigner les nombreux mots et concepts aux newx initiés. Le texte était réservé pour le seul enseignement du code Navajo, et ne devait jamais être emporté sur le champ de bataille. « Ceux qui parlent le code » mémorisèrent toutes ces variations et pratiquaient l'utilisation rapide du code dans des conditions stressantes pendant la formation. Les non-initiés au navajo n'auraient eu aucune idée de ce que les messages de « ceux qui parlent le code » pouvaient signifier.
Les Navajos « qui parlent le code » furent félicités pour leur rapidité, compétence et précision pendant toute la guerre. A la bataille d'Iwo Jima, le major Connor, officier de transmissions de la 5e division des Marines, eut six Code Talkers navajos qui se relayèrent sans interruption pendant les deux premiers jours de la bataille. Ces six hommes envoyèrent et reçurent plus de 800 messages sans faire d'erreur. Connor déclara plus tard : « Sans les Navajos, les Marines n'auraient jamais pris Iwo Jima ».
Au fur et à mesure de la guerre, des mots de code furent ajoutés au programme. Dans d'autres cas, des mots de code raccourcis et non-officiels furent conçus pour une campagne donnée et ne furent pas utilisés au-delà de la zone d'opération. Afin d'assurer une utilisation cohérente de la terminologie du code tout au long de la guerre du Pacifique, des représentants des code talkers de chacune des divisions de marines américaines se réunirent à Hawaï pour discuter des lacunes du code, pour intégrer des newx termes dans le système, et mettre à jour leurs dictionnaires. Ces représentants formèrent à leur tour d'autres code talkers qui ne pouvaient pas assister à la réunion. Par exemple, le mot navajo pour buse, jeeshóó, fut utilisé pour bombardier, tandis que Loo Beesh (« poisson de fer » en navajo) signifiait sous-marin.
L'utilisation de code talkers navajos se poursuivit pendant la guerre de Corée et même après, jusqu'au début de la guerre du Viet Nam.
_________________
kolayapi na wicaka


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:33:08 (2017)    Sujet du message: Natif Américain qui on servi dans la WW2

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TIR Sportif TIR de Loisir. Index du Forum -> Armes de Jet et Outil coupant -> Amérindien Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group :: Template designed by Haravikk
Traduction par : phpBB-fr.com The Myth series is copyright of Take 2 Interactive